partagez

James Joyce

L’histoire particulière de la vie d’un homme et artiste ” fuyant de l’histoire”, que le destin avait conduit  à Pula, en octobre 1904, où il avait trouvé emploi comme professeur d’anglais, à l’école Berlitz, jusqu’ au  mars 1905. Il enseignait  surtout aux officiers austro-hongrois, dans cette ville de l’Arsenal, base navale austro-hongroise de la Monarchie impériale et royale. En fait, c’est déjà à Pula que le jeune Joyce exerce une image ”ulissienne” de fragmentation de l’homme moderne.

JAMES JOYCE – nom complet James Augustine Aloysius Joyce, écrivain, poète et narrateur irlandais est un parmi les plus importants d’écrivains du XXe  siècle, certainement le plus connu dans les procédures innovatrices de la prose narrative, en particulier, dans le procédé stylistique, ce qu’on appelle ” prise de conscience actuelle ”. Il est  né à Dublin (Irlande)  en 1882 et mort à Zürich (Suisse), en 1941. Parmi ses  oeuvres les plus connues, il faut citer le recueil de 36 poèmes, Musique de chambre ”,  le recueil de  novelles ” Les gens de Dublin ”, les romans: ” Portrait de l’artiste en jeune homme ”, ” Ulysse ”, ” La veillée de Finnegan ”. Aujourd’hui, le souvenirs de Joyce est présent à Pula, à côté de l’Arc des Serge (Place Portarata), dans le café-bar ” Uliks ”, à quelques pas de la plaque commémorative apposée sur le bâtiment où Joyce enseignait anglais. Sur la petite terrasse du café-bar ” Uliks ” est assis à table M. Joyce, en bronze, en attendant l’ espressivo commandé ou un verre de Teran istrien, dans la pause des promenades au début d’un nouveau siècle.

Ceci est l’ oeuvre du sculpteur Mate Čvrljka, de Labin, un des représentant de la sculpture croate moderne. Dans cette ville touristique, à côté du majestueux Amphithéâtre, les Arènes, la photo avec Joyce à Pula fait obligatoirement partie  des albums  photo. Cheers!