partagez

L’architecture de l’époque autrichienne

Après la fondation de l’arsenal de Pula en 1856, Pula est devenue un grand chantier d’où naîtront très rapidement de nombreux édifices, reliés principalement à l’activité de la flotte militaire austro-hongroise –  L’hôpital de la marine, le cimetière de la marine, de nombreuses casernes, le club des employés, l’Institut Hydrographique, de grands palais publics de bureaux militaires et de civils, des bâtiments d’habitation pour des officiers, fonctionnaires et ouvriers.
En 1903, le bâtiment des halles a été inauguré. Une structure étonnante pour cette époque parce que pour la première fois on utilisait des matériels modernes comme le verre et le fer. C’est pour cela qu’au début du XXe siècle il était le motif souvent des cartes postales de Pula. Tout le mur est construit en verre, dont le poids est supporté par un squelette en métal. Les espaces intérieurs au rez-de-chaussée sont fonctionnels et spacieux de façon que jusqu’à ce jour ils n’ont pas changé de fonction.
C’est ici le centre de la vie de la ville le matin, et si tu vas te promener à travers sa poissonnerie ou jeter un coup d’oeil sur les banc de fruits et légumes, après profiter du soleil assis sur une de ses terrasses en écoutant la mêlée matinale, tu pourras avoir une idée de l’atmosphère de Pula, sa culture très méditerranéenne que les autrichiens n’ont pas réussi à changer bien qu’ils utilisent ses monuments officiels.
Il ne faudrait pas omettre de mentionner des villas et des palais des employés qui sont toujours debout dans la ville, construits du coté méridional de la colline Saint Polycarpe, au Sud de la ville. Touts ces palais et maisons comprennent deux appartements sont enfilées à la chaîne dans des rues paisibles, décorées de vert.  De nombreux ornements, sculptures et détails architecturaux rappellent le style viennois et la grande partie de la ville est à architecture centre européenne. Cette influence est particulièrement observable sur  les façades de la Villa Horty et celle de la famille Wolf.

X
Aller au contenu principal