partagez

Musée archéologique d’Istrie

Les locaux de l’ancien gymnase royal de 1890 sont devenus ceux du musée archéologique d’Istrie, l’une des plus importantes institutions de ce type en Croatie. Il a été crée en 1902 comme musée Municipal. Son fonds de base est constitué d’objets retrouvés lors des fouilles sur la localité de Nesactium. Avec le déménagement de l’association archéologique et historique d’Istrie de Poreč à Pula avec dans sa suite le déplacement des collections archéologiques, le musée Municipal de Pula regroupe la collection nationale des monuments lapidaires et les collections du musée Provincial de Poreč en une seule institution fondée en 1925 sous le nom de musée d’Istrie. Il s’ouvre au public en 1930. Le jour de l’inauguration de l’exposition le Musée a publié un guide en langue italienne. Cette exposition était présentée au public, avec légères modifications, jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, quand, lors de l’administration alliée, de nombreux objets ont été transférés en Italie. En 1949, le musée reouvre ses portes en tant que Musée archéologique d’Istrie

La période survolée par l’exposition s’étend de la préhistoire aux prémices du Moyen Age. L’exposition est installée sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée, on peut visiter deux salles consacrées à la période paléochrétienne. On peut y voir, entre autres, des stèles funéraires et des restes de sarcophages du Ve siècle.

Le premier étage est occupé par des collections très variées. On y traite de la préhistoire de la région mais aussi d’un thème original, l’influence des religions orientales dans les cités romaines. Une salle de l’étage est consacrée à Nesactium, un site archéologique majeur en Istrie. Enfin, le deuxième étage balaie l’Empire romain et le début du Moyen Age. Pour Rome, les objets récoltés sont variés : monnaies, céramiques, lampes en bronze, dallages, et bien d’autres encore. L’Antiquité tardive est évoquée à travers les premières expressions du christianisme en Istrie. La visite se termine par le haut Moyen Âge.

X
Aller au contenu principal